• train-strategie-digitale

Révolution numérique et stratégie digitale

L’idée de révolution numérique positionne surtout un contexte : parler de stratégie digitale aujourd’hui ne fait pas référence aux mêmes enjeux et au même environnement qu’il y a ne serait-ce que 5 ans.

Comment définir une Révolution ? Une des définitions qui est faite par le Centre National de Ressources Textuelles et Lexicales est :

« Évolution des opinions, des courants de pensée, des sciences ; découvertes, inventions entraînant un bouleversement, une transformation profonde de l’ordre social, moral, économique, dans un temps relativement court. »

Le large mouvement de transformation des sociétés qui se joue actuellement avec le numérique et plus particulièrement le web 2.0 en toile de fond peut sans aucun doute entrer dans le cadre de cette définition.

Michel Serres, interviewé par Libération en 2011, qualifiait ce mouvement d’« immense basculement, comparable à la fin de l’Empire romain ou de la Renaissance ». Selon lui :

« nos sociétés occidentales ont déjà vécu deux grandes révolutions : le passage de l’oral à l’écrit, puis de l’écrit à l’imprimé. La troisième est le passage de l’imprimé aux nouvelles technologies, tout aussi majeur ».

Aux Armes citoyens, la Révolution Numérique est bien en marche !

Révolution numérique et bouleversements

Qui dit révolution dit bouleversements. La stratégie digitale évolue aujourd’hui dans un contexte de bouleversements du rapport à l’entité et aux identités (des personnes, des marques,  des groupes de population, etc.) mais aussi des usages, des cultures, …

Nous vivons une période de transition, qui pousse le Monde d’avant vers celui d’après.

Les producteurs de valeur sont désorientés : comment, en quelques années, restructurer des systèmes jusqu’ici considérés comme pérennes, en intégrant de nouveaux paramètres incontournables et qu’ils ne maîtrisent pourtant pas ?

Comment s’adapter à une déferlante en perpétuelle évolution ?

Bouleversements, stratégie digitale et besoin d’accompagnement

L’emploi dans le numérique ne connaît pas la crise. Des milliers de créations de postes sont prévues dans les années à venir : selon le Portail de l’Economie et des Finances, le numérique a généré 700000 créations d’emplois depuis 15 ans et va en générer 450000 d’ici 2015 (Source : http://www.economie.gouv.fr/france-numerique-2020/france-numerique-2020-0).

On voit dans ces chiffres l’ampleur du processus  de révolution numérique et son accélération !

Ces créations illustrent un besoin essentiel à intégrer dans la stratégie digitale de toute entreprise tournée vers l’avenir : pour s’adapter, il faut des ressources. Quand ces ressources n’existent pas, il faut les intégrer.

Dans un tel contexte, les entreprises ont un réel besoin d’accompagnement. Cet accompagnement peut être intégré aux structures par l’embauche, il peut être également externalisé.

revolution-numerique

Mon propos n’est évidemment pas ici de faire l’apologie du conseil, mais d’attirer l’attention des entrepreneurs qui hésitent encore. En 2013, une entreprise qui ne prend pas le train du numérique écrit l’histoire d’une agonie assez rapide, car elle aura en face d’elle des concurrents qui disposeront d’une puissance de feu chaque jour accrue par une utilisation des leviers web de plus en plus professionnelle.

 

photo credit: Stéfan via photopin cc

 

 

Révolution numérique, le (dernier) moment pour se lancer ?
5 2 votes
LA NEWSLETTER
[Stratégie Digitale] La Newsletter :
Vous avez apprécié cet article ?
Nous vous proposons régulièrement :
- Outils
- Actualités
- Stratégie

3 Commentaires

  1. Gabrielle Denis 31 mai 2013 à 8:29 ␣- Répondre

    Excellente idée d’illustration, les gardes star wars qui attendent de montrer dans le train du numérique 🙂

  2. […] révolution numérique que nous connaissons, 3 mots marquent en matière de relations commerciales […]

  3. […] a la capacité de le tordre et de l’adapter à ses propres besoins et aux usages IRL. La révolution digitale en cours nous sera bénéfique si et seulement si NOUS l’aliénons (et non […]

Laisser un commentaire