Google 2013, est-ce une année comme une autre, ou est-ce l’ANNEE ? Après tous les changements amorcés en 2012, cela fait quelques temps que je me pose la question : où diable le « gentil géant qui nous veut du bien » est-il en train de nous mener, où est la « big picture » ? J’ai eu le plaisir de questionner Frédéric Canevet (@conseilsmkg) à ce propos. Il a eu la gentillesse de nous proposer une approche marketing exhaustive et éclairée qui nous permet d’y voir un peu plus clair et de comprendre que, non, Google 2013 ne sera pas une année molle !

Google 2013 : la grande année du business Google ?

En fait comme beaucoup d’entreprises, la Google 2013 attitude, c’est plutôt recentrer son business sur son cœur de métier, le search.

C’est pourquoi petit à petit ils ont supprimé les activités non essentielles : iGoogle Reader, Knol, Waves… et pleins de petits services.

En fait Google est comme toutes les entreprises sur un marché de croissance, qui développent des nouveaux produits et services, via une expansion verticale (des produits en amont ou aval de leur cœur de métier, par exemple Youtube qui est après la recherche, un système d’exploitation comme Android…), ou horizontale (complémentaire à son business comme un réseau Social comme Google Plus, le navigateur Chrome, …).

Donc il est fort probable que Google va proposer de nouvelles fonctions sur ses services de base, et ils vont essayer de se renforcer dans les produits qui sont en croissance ou en potentiel.

En fait Google fait ce que l’on appelle un « business review »  ou une analyse de son portefeuille d’activités via la matrice BCG :

Google 2013 : matrice BCG

Cette activité est généralement menée tous les ans lors de la définition du plan marketing stratégie, ou pour la sortie d’un nouveau produit.

Si on reprend cette analyse on peut voir que la vache à lait de google reste Google Adwords, que le dilemme c’est Google Plus… (twitter cette idée)

Donc il y a fort à parier que Google Plus va bénéficier d’améliorations majeures (comme le fameux Google Hangout) pour atteindre le succès, sinon le service sera abandonné dans 1 à 2 ans.

Quelles sont les principales évolutions à retenir dans une perspective de stratégie digitale d’entreprise ?

En termes de stratégie digitale, Google doit tout simplement faire une analyse de son écosystème selon la Matrice de Porter

Google 2013 : matrice de Porter

Cela veut dire :

  • Surveiller ses concurrents : quelles sont leurs forces et leurs faiblesses ? Comment ils se distinguent, leurs avantages concurrentiels…
  • Analyser les nouveaux entrants : qui peut venir perturber le marché ?
  • Anticiper les produits de substitution : quels produits peuvent ou vont remplacer mon produit. Comment lutter contre eux ?
  • Les fournisseurs : quel est mon pouvoir de négociation, quels autres fournisseurs peuvent être utilisés…
  • Les clients : quels sont les changements dans leurs comportements, besoins, …
  • La réglementation, ce peut être en faveur ou en défaveur.
  • Maintenir sa position dans le domaine de la recherche et de la vente de publicité. Cela veut dire des annonces marketing comme la lutte contre le « black hat » pour donner des résultats toujours fiables, resserrer les liens entre les services (ex : la notion d’auteurs dans Google Search). L’intérêt de Google est de tisser des liens les plus forts possibles entre eux pour capitaliser sur les différents produits.
  • Contrer ses concurrents menaçants, comme par exemple Facebook qui est clairement une ombre pour son business, car il accapare une partie des recherches sur internet (les gens se recommandant des services entre eux et passent beaucoup de temps sur les réseaux sociaux). Eventuellement développer de nouveaux services, mais plutôt rester à l’écoute des internautes et ne pas manquer une innovation technologique.
  • Analyser les nouveaux concurrents ou des règlementations qui pourraient menacer son écosystème, comme par exemple Free qui a censuré la pub Google pendant quelques jours pour avoir une part du gâteau de la publicité en ligne.

Google doit donc être sans cesse sur le qui-vive, car sur le Web la concurrence est bien plus vive que dans le « monde physique ». Je considère qu’une année sur le Web vaut au moins 2 à 3 années dans la vie réelle.

Le web est une jungleLe web est comme une Jungle, où toutes les entreprises seraient des plantes qui essaient de se faire une place au soleil… Et comme dans une jungle, si vous ne grandissez pas assez vite, vous finissez par être dépassé par les autres… Mais il arrive que les gros arbres se fragilisent de par leur taille, et finissent par tomber !

Donc pour Google il est essentiel de ne pas s’endormir sur ses lauriers, comme par exemple Microsoft qui a complètement manqué le virage internet, et qui depuis essaie de rattraper son retard avec pour l’instant peu de succès…

Concernant Google,le challenge sera la Mobilité, car dans les pays émergents le Web Mobile sera le 1er contact avec le Web, bien avant l’ordinateur !

Ceci explique la stratégie de Google d’investir dans Android, et l’achat de Motorola (alors que cet acteur était en passe de devenir has been), afin d’être présent par défaut dans les smartphones. Mais je pense que cette acquisition et tous les brevets de Motorola ont aussi servi à acquérir de l’expérience dans le métier d’industriel afin de sortir les fameuses « Google Glass ».

Quels produits Google se dégagent clairement du paysage 2013 ?

Le search et Adwords sont et resteront la vache à lait de Google, et dans leur sillage il y a Youtube.

J’aurais parié sur le rachat de SlideShare par Google pour obtenir une nouvelle source de contenus, mais c’est linkedin qui a fait la bonne affaire !

Google 2013 sera selon moi sous deux signes :

La Mobilité

Avec toujours un effort sur Android, et j’espère enfin une évolution sur Motorola, car pour l’instant c’est décevant. Mais comme il faut 1 à 2 ans pour faire une révolution dans le secteur du Mobile, il faut être patient.

Google GlassIl y a aussi Google Glass, qui est en cours d’élaboration et qui est actuellement en béta test sur http://www.google.com/glass/start/how-to-get-one/.

En faisant plus qu’un simple smartphone, Google est en train de mettre en place ce qu’on appelle une Stratégie Océan Bleu, ou stratégie disruptive, qui consiste à révolutionner un marché avec un produit qui casse totalement les codes comme l’iPhone l’a fait en son temps.

Les Media Sociaux :

2013 sera l’année de Google Plus, sinon le service sera abandonné car il n’aura pas atteint une place de 1er ou de second sur son marché

La stratégie de Google, être leader ou ne pas être

Une des « killer app » est Google Hangout, mais il manque encore une vraie valeur ajoutée à ce service, qui est exclusivement utilisé pour du SEO, et donc aucunement par l’immense majorité des internautes.

Avec Google 2013, avons-nous un glissement des enjeux pour les annonceurs ?

En fait du côté des annonceurs classiques, Google a déjà pas mal ratissé… Il peut encore rendre plus accessible son offre, essayer de gratter des parts de marché…

Mais son marché est arrivé à saturation… Donc son objectif sera simple : faire consommer plus ses clients (ex : nouvelles options, nouveaux formats, nouveaux services…), et proposer de nouveaux package (ex : la pub vidéo sur Youtube, la pub sur Mobile…).

Quels conseils leur donnerais-tu pour anticiper ?

Pour Adwords, le but est d’optimiser un maximum ses campagnes (structure des campagnes, mots clés stars…), car des campagnes mal optimisées peuvent coûter une fortune et être à peine rentables…

Il est donc essentiel de bien analyser le ROI de ses campagnes.

Ensuite c’est profiter des nouveaux formats :

  • annonces mobiles
  • analyse des mots clés sur ses concurrents (ex : avec SEM Rush comme indiqué dans cet article )
  • mettre en place des campagnes spécifiques sur le réseau de contenu « Adsense »
  • utiliser le format vidéo, le retargeting, la pub géolocalisée…

Pour le SEO, c’est simple : ne dépassez pas la ligne blanche… Pensez certes à optimiser votre site, mais n’abusez pas, cela peut se révéler mortel !

Business Google et business des annonceurs : 2013 est une année d’amour ou une année de haine ?

Comme toujours Google est un ami et un ennemi… En effet quand 80% de votre business dépend d’une seule personne, il faut avoir peur !

Donc votre challenge est de réduire votre google dépendance, et essayer de trouver des sources de trafic on line et off line supplémentaires.

C’est par exemple Facebook, Bing… mais surtout exploiter sa base clients, ce qui est 10 fois plus rentable que de toujours partir à la chasse aux prospects.

J’ai listé dans cet article une liste des 98 outils pour trouver des clients sur internet

La « Google 2013 attitude » va-t-elle croquer les autres moteurs de recherche pour de bon ?

C’est déjà mort pour les autres moteurs de recherches : Bing et Yahoo sont des nains par rapport à google, et ils n’y pourront rien.

dead-moteurs-recherche

RIP

La menace pour google vient des acteurs qui peuvent attirer les internautes et les détourner de leur business classique du « moteur de recherche » web.

L’ennemi est donc le moteur de recherches sur Mobile, le navigateur qui peut enlever google par défaut, ce sont les réseaux sociaux comme Facebook & Twitter…

En 2012, Google a amorcé un mouvement structurel perçu par beaucoup comme très intrusif. Comment ressens-tu ce mouvement pour Google 2013 ?

Google essaie d’optimiser sa présence et sa connaissance de ses clients pour offrir des publicités de plus en plus ciblées et moins intrusives pour ses annonceurs…

Tout est fait dans ce sens, le but est de ne pas aller trop loin, car avec le Big Data, le retargeting…  et tout ce que Google sait de nous, Google est un Big Brother en puissance.

Donc, cela va continuer, d’autant plus que Facebook aura une longueur d’avance grâce au Social Graph qui lui offre des perspectives des plus intéressantes…

Mais heureusement pour Google, Facebook était vraiment mauvais dans l’analyse de ses données et leur exploitation… Cela commence tout juste à changer (sous la pression des actionnaires, et les erreurs monumentales comme Instagram), et donc Facebook va devenir un concurrent très sérieux…

Pour être plus pratique, comment gères-tu les évolutions Google sur ton site de conseils en webmarketing ?

En fait j’ai une stratégie principale : offrir du contenu de qualité pour les internautes et apporter de la valeur ajoutée.

C’est le terreau de base… Mais cela ne suffit pas ! En SEO il faut toujours aller plus loin si on veut passer devant les autres.

Cela passe par de très nombreuses techniques :

  • Création de contenu au travers de mes walkcasts que je fais transcrire en externe tous les jours, ce qui me permet d’avoir du contenu frais en permanence.
  • Du guest posting comme cet article, ce qui me permet de me faire connaître d’autres sites (et de récupérer des liens)
  • Créer du contenu multimédia inédit comme mes interviews.
  • Sortir du contenu à valeur ajoutée comme tous mes livres blancs.

Bref, il ne faut jamais s’arrêter, et toujours se tenir au courant, car même si les bases du SEO sont toujours les mêmes (liens + contenu + nom de domaine), il y a de plus en plus de moyens de réussir (logiciels de SEO, achat de liens ou de contenu…).

Peux-tu nous parler du volet « expérimentations» en référencement  naturel que tu y développes ?

En fait je vous ferai plutôt partager mon expérience personnelle, avec 4 vidéos que j’ai réalisées l’été dernier à Barcelone.

http://www.conseilsmarketing.com/referencement/comment-lutter-contre-google-pingouin-partie-1-obtenir-de-nouveaux-liens

http://www.conseilsmarketing.com/referencement/comment-lutter-contre-google-pingouin-partie-2-creer-du-contenu-original-et-faire-du-revival
http://www.conseilsmarketing.com/referencement/se-guerir-de-google-pingouin-partie-3-sous-traiter
http://www.conseilsmarketing.com/referencement/contrez-google-pingouin-partie-4-diversifiez-votre-activite

Dans ces vidéos j’explique comment j’ai lutté contre une pénalité Google Pingouin en avril 2012… Il m’a fallu 3 à 6 mois pour revenir au top à 130 000 visites / mois. Et c’est là justement que j’ai vraiment apprécié d’avoir réduit ma « Google Dépendance », via des outils marketing externes (mailing liste, twitter, Facebook…).

Frédéric CanevetFrédéric Canevet est blogueur depuis 2006, il gère un réseau de blogs sur différentes thématiques qui attirent plus de 2 millions de personnes chaque année, avec des thématiques qui vont du Marketing au High Tech, en passant par l’Emploi et le Coaching. Son Blog leader est ConseilsMarketing.fr, il rassemble plus de 120 000 visiteurs chaque mois. C’est aussi le co-auteur de la 1ère formation vidéo sur le métier de Blogueur « Bloguez Comme un Pro », avec plus de 500 acheteurs depuis 2009. En parallèle, Frédéric est également Chef de Produits chez un des leaders des logiciels de Gestion en France. Un grand merci à lui pour cet ITW !

Si comme moi vous avez aimé cet ITW, re-twittez mon tweet pour le faire connaître :

photo credit: KalexandersonThe mofoJTandysternbergmistinguette18 via photopin cc

Google 2013, évolution du modèle ou révolution du système ?
4.5 2 votes
LA NEWSLETTER
[Stratégie Digitale] La Newsletter :
Vous avez apprécié cet article ?
Nous vous proposons régulièrement :
- Outils
- Actualités
- Stratégie