Le Social Wall est un outil de communication très prisé des annonceurs pour 2014-2015.

  • Promotion d’événements
  • Jeux-concours, branding
  • Animation de sites web
  • Live de conférences
  • Illustration d’articles, …

La technologie est aujourd’hui au rendez-vous, permettant une expérience utilisateurs très séduisante, en même temps que le public est avide de nouvelles expérimentations.

Bref, le marché est mûr.

On connaît pourtant en France encore assez peu d’outils permettant de construire et piloter un Social Wall de façon satisfaisante à la fois :

  • en Back Office (paramétrage et modération)
  • en Front Office (rendu visuel et UX).

La dernière génération de Social Wall proposée par Dialogfeed est de ceux-là.

Présentation.

Commençons par rappeler de quoi nous parlons :

Qu’est-ce qu’un Social Wall ?

Le Social Wall est un agrégateur d’éléments de conversation et d’informations issus d’Internet.

On pense évidement à des posts provenant des réseaux sociaux classiques (Twitter, Facebook, etc.), mais les outils permettent aujourd’hui de plus en plus de remonter des flux RSS (articles de blogs ou autres) des photos (Instagram, Pinterest, …), des vidéos, des présentations et/ou tout à la fois.

On affiche un Social Wall sur une url dédiée ou on l’intègre directement dans son site web.

Selon les cas, ces « murs sociaux » se construisent et se synchronisent de façon complètement automatisée, ou traversent préalablement un filtre humain de pré-modération.

La seconde option est évidemment la plus complète, mais elle est également plus contraignante (ressources temps et compétences).

Chaque entrée affichée peut être partagée individuellement par le visiteur sur ses réseaux sociaux.

Une nouvelle génération de Social Walls

Ce besoin revient d’ailleurs régulièrement sur les forums de community managers, ce qui est déjà un indice en soit. On l’a vu, les outils identifiés en France comme pertinents restent encore rares : on parle de Storify, de Rebelmouse, de Tint, etc, mais on ressent toutefois une vraie recherche de la part des professionnels de la communication sur le web.

Plus qu’une simple restitution/agrégation de posts, le Social Wall devient aujourd’hui un outil éditorial complet, qui permet de mettre en forme un véritable storry telling multi-supports, complètement maîtrisé grâce aux options de pré-modération.

Les walls s’affichent à présent partout (écran TV, tablettes, smartphones, PC, …), en full écran, en infinite scroll et proposent des fonctionnalités de tri par source, de rafraîchissement en temps réel, etc.

Dialogfeed, le Social Wall francophone qui monte

Fort de ce constat, Laurent Mayer, CEO Dialogfeed et spécialiste du Dialogue Social sur le web, a décidé de mettre un gros coup de collier ces derniers mois pour être en mesure de proposer en septembre une V2 de son social wall capable de concurrencer des mammouth américains tels que Tint avant qu’ils ne viennent annexer la place libre :

  • multi-écran
  • multicomptes
  • multi-supports (Facebook, linkedin, twitter, youtube, Instagram, RSS)
  • présentation impeccable
  • fonction de repositionnement automatique des posts (très bon pour des social walls statiques type écran sur salon)
  • fonction de zoom sur image (idéal pour des sites web)
  • fonction de modération avancée
  • intégrable en site web avec une simple ligne de code ou un plugin

Mon petit Dialogfeed illustré

 

DF travaille en mode empirique et de façon collaborative avec leurs utilisateurs, de manière à coller au plus près à l’évolution de ce média encore en devenir. Mais il pratique l’approche « à la française », c’est à dire avec la compréhension des enjeux et contraintes des entreprises françaises qui fait parfois défaut aux outils US.

Voici donc ci-après quelques points qui devraient vous décider :

Une présentation Front Office ultra-léchée

Un réel effort d’ergonomie sur le back office

Dialogfeed a beaucoup travaillé jusqu’en 2014 sur des projets entièrement customisés avec des sociétés comme BNPP en Belgique, où le client ne s’occupait de rien. L’ergonomie du BO n’était donc pas une priorité puisqu’en toute logique, peu d’utilisateurs s’y intéressaient. Mais Laurent souhaite à présent élargir l’utilisation de Dialogfeed à « ceux qui se débrouillent seuls » : community managers, blogueurs, services comm, évents, etc.

Un Mur Social en modération complète

Nous parlons ici de ce qui fait toute la différence entre un outil « de loisirs » et un outil professionnel : sélectionner les posts qui seront affichés, les enrichir, en mettre certains « à la Une », en ajouter, en supprimer, etc.

Dialogfeed permet ainsi une éditorialisation maîtrisée du flux et devient un vrai outil de communication à valeur ajoutée.

Last but not least : le tarif !

Dialogfeed n’est pas encore aussi élaboré que Tint. Certes. Mais disons que :

Tarifs Tint

TARIFS TINT

 

TARIFS social wall DIALOGFEED

TARIFS DIALOGFEED

 

… Les tarifs ne sont pas exactement les mêmes.


Laurent souhaite faire de Dialogfeed la solution phare des Murs Sociaux à l’Européenne, et je pense qu’il a les épaules, les contacts et la vision pour cela.

Ces derniers mois, Dialogfeed a travaillé, entre-autres avec Kia Foot pour la Coupe du Monde, avec Le Monde pour Rock en Seine, avec La Redoute pour son concours #MyRedoute, avec Qwarz pour son wall on site, … Bref, ça se présente bien .

 

Dialogfeed lance son #SocialWall nouvelle génération
5 2 votes
LA NEWSLETTER
[Stratégie Digitale] La Newsletter :
Vous avez apprécié cet article ?
Nous vous proposons régulièrement :
- Outils
- Actualités
- Stratégie
14 septembre , 2014|Tags: |

2 Commentaires

  1. […] Dialogfeed sort en septembre son nouveau tool de Social Wall : modération et ultra-customisation au programme !  […]

  2. Dialogfeed 16 septembre 2014 à 11:05 ␣- Répondre

    Article très intéressant. La majorité des social wall sont faits par des boîtes US. Dialogfeed est l’un des rares acteurs européens sur le marché du social wall.

    Pas étonnant vu que Facebook, Twitter, Instagram, Youtube etc. sont américains. Viadeo, Dailymotion, de rares exceptions. L’Europe est à la traine en réseaux sociaux mais les entreprises et les marques s’y mettent. Un écosystème européen est en train de se mettre en place, avec espérons le, des valeurs ajoutées par rapport aux acteurs historiques.

Laisser un commentaire