[vc_row][vc_column][vc_column_text el_position= »first last »]Je viens de tomber sur cette infographie de Canva, éditée en partenariat avec le site Razorsocial (lien intégré plus bas dans l’infographie).

J’utilise régulièrement Canva pour mes visuels, et Razorsocial est une véritable mine d’informations pour ceux qui s’intéressent au marketing social media.

Cette infographie est splendide. Elle donne un très bel aperçu des bonnes pratique à appliquer lorsqu’on veut promouvoir ses articles de blog et fournit quelques outils qui vous seront très utiles pour cela. Le moins que je puisse faire est donc de vous la faire découvrir ainsi que ses éditeurs dont je vous recommande chaleureusement le travail.

Je ne vais pas vous faire ici un commentaire complet de l’infographie, une grande partie des points abordés parlant d’eux-mêmes. Je vous propose de me pencher sur certains aspects qui selon moi sont dans l’ère du temps, et à intégrer absolument dans vos process de promotion d’articles.

Quelques points saillants pour promouvoir ses articles de Blog

L’intégration des Twitter Cards

Les Twitter Cards permettent d’implémenter à vos tweets des méta-données complémentaires directement issues de votre site/blog.

Nativement, Twitter ne permet de rédiger que 140 caractères. C’est peu, d’autant que le « picture-marketing » est de plus en plus d’actualité.

Ces méta-données, donc, agrémentent vos tweets d’une sauce « sexy ».

En voici un exemple :

Cela donne déjà plus envie de cliquer que le même tweet en version « classique » :

histoires-reseaux-sociaux

Un tweet sans l’utilisation de Twitter Card

Vous voulez en savoir plus sur les Twitter Cards ? Je vous invite à lire cet excellent article sur le blog YouSeeMii par Matthieu Dixte (@Matthieu_Dixte).

La facilitation du partage

Le blog, par essence, a le partage pour vocation. Un article a pour vocation d’être lu. Un blogueur a donc, Ô vérité de la palice, pour vocation de faire le nécessaire pour que ce qu’il partage soit lu et repartagé (eh oui).

Or, il se trouve que le Web, par essence, est un univers de paresseux. Copier-Coller une url sur un réseau social, ajouter un texte d’accompagnement, tout cela prend un temps fou (au moins trois secondes) et demande un effort physique surhumain (au moins trois clics).

Vous comprendrez que dans ces conditions, plus l’action de partage de vos articles est compliquée, plus vous réduisez vos chances.

Et inversement !

L’interface entre un blog et les réseaux sociaux est dans un état de maturité de techniques et d’usages qui permet un dialogue réel entre le lecteur d’un article et sa propre communauté pour peu que le blogueur fasse ce qu’il faut pour cela.

Je vous invite à relire mon article Partage Social Media : 6 outils pour doper vos sites pour approfondir.

Leçon à retenir : l’acte de partage doit être évident, et même séduisant !

La rationalisation de vos partages :

J’ai eu plusieurs fois l’occasion de lire dans des articles sur le référencement naturel la phrase suivante  :

[su_pullquote]« Ce qu’un robot peut faire, un robot doit le faire. »[/su_pullquote]

Je regrette de ne pas me souvenir du nom de l’auteur de cette phrase emblématique.

Si quelqu’un peut l’indiquer dans mes commentaires, je serai très heureux de combler cette lacune.

Toujours est-il que ces quelques mots résument parfaitement une culture du Web (je dis « une » car il y en a plusieurs). Cette culture, nous l’appliquons d’ailleurs au quotidien dans nos vies IRL : pour faire la cuisine, pour faire le ménage, pour se déplacer, pour travailler et ainsi de suite.

Je ne vois donc pour ma part absolument rien de scandaleux à l’automatisation de certaines tâches répétitives, rébarbatives, et sans valeur ajoutée intellectuelle.

 

Le partage de contenu, notamment, peut être en partie traité selon cette approche. Toutefois

Lorsque le gain de temps prime sur la valeur ajoutée et l’intérêt de vos lecteurs, vous avez un pied dans la tombe.

L\'abus d\'automatisation mène au cimetière

L’abus d’automatisation mène au cimetière

Sachez donc créer un juste équilibre entre certaines tâches automatisées et une modération, un positionnement et des choix à 100 % humains.

La mise à profit de vos bases d’emails

Entendons nous bien, je vous parle de Newsletter (les problématiques liées à l’Emailing promotionnel sont différentes).

La newsletter a connu ses heures sombres pendant quelques années : d’aucuns ont considéré cette forme de communication comme obsolète au regard des nouveaux médias qui explosaient. Pourtant, la newsletter est un outil absolument redoutable. Elle vous offre :

  • du trafic quantitatif et qualitatif
  • de la fidélisation
  • de l’intérêt.

Ceux qui ont la gentillesse de venir me lire régulièrement ont dû noter que je cherche ces derniers temps à accroître la visibilité de ma propre newsletter. J’espère le faire de façon non intrusive avec la barre horizontale d’inscription en haut de votre écran, et en proposant des boutons de « Call to Action » dans certains articles (comme je le ferai un peu plus bas).

Le motif de cette démarche est simple : faire revenir mes lecteurs, les fidéliser, les inciter à partager mes contenus et donc m’aider à augmenter le rayonnement de mon blog.

C’est un peu le même principe que les formulaires d’abonnement papier que l’on trouve dans les revues.

 

Dans la révolution numérique que nous connaissons, 3 mots marquent en matière de relations commerciales :

  • fidélisation
  • implication
  •  image

La Newsletter offre cela.

Elle suppose un premier acte d’implication active au moment de l’abonnement, qui est en principe (!) librement consenti et désiré. Par cet acte, mon lecteur valide mes contenus comme correspondant à ses intérêts. En conséquence et grâce à la Newsletter :

  1. il reviendra
  2. il lira mes articles avec plus d’attention qu’un « primo-arrivant »
  3. évidemment, il sera plus enclin à les partager.

À propos, si cet article correspond à vos intérêts et à votre façon de voir les choses, inscrivez-vous 😉 :[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column width= »1/1″][ultimate_modal icon_type= »selector » icon= »Defaults-envelope » modal_title= »Ma Newsletter » modal_on= »ult-button » onload_delay= »2″ btn_size= »lg » btn_bg_color= »#cc0000″ btn_txt_color= »#ffffff » modal_on_align= »center » btn_text= »Entendu, j’aime bien vos articles, je m’inscris ! » txt_color= »#f60f60″ modal_size= »block » modal_style= »overlay-cornerbottomleft » overlay_bg_color= »#333333″ overlay_bg_opacity= »80″ content_bg_color= »#659ace » header_text_color= »#659ace » modal_border_style= »solid » modal_border_width= »3″ modal_border_color= »#cc0000″ modal_border_radius= »10″]



100% NO SPAM[/ultimate_modal][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column width= »1/1″][vc_column_text]Je conclus ce chapitre en vous disant que concernant les visites liées à ma Newsletter, Google Analytics m’informe qu’elles représentent :

  • La plus longue durée moyenne de visite
  • Le plus faible taux de rebond
  • Le plus grand nombre de pages visitées

Je vous laisse à présent découvrir l’infographie en question. Bonne lecture !

 Infographie : trucs et astuces pour la promotion de vos billets de Blog

Courtesy of: RazorSocial

Vous noterez (Cororico), la présence de tools français dans cette short-list 🙂

photo credit: Panoramas via photopin cc[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row]

Comment promouvoir ses articles de Blog : LA to-do-list Ultime
5 4 votes
LA NEWSLETTER
[Stratégie Digitale] La Newsletter :
Vous avez apprécié cet article ?
Nous vous proposons régulièrement :
- Outils
- Actualités
- Stratégie
Partagez cet article s'il vous a plu !
Email this to someoneBuffer this pageShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn